• VENDU
  • VENDU
  • Jean-pierre Feuillet Assiette Porcelaine De Paris Circa 1830
    VENDU
  • Jean-pierre Feuillet Assiette Porcelaine De Paris Circa 1830
    VENDU
  • Jean-pierre Feuillet Assiette Porcelaine De Paris Circa 1830
    VENDU

Jean-pierre Feuillet Assiette Porcelaine De Paris Circa 1830

Assiette ornée des fleurs. Les ailes sont agrémentées de cartouches floraux sur fond vert avec des rinceaux dorés. Caractéristique du décorateur sur porcelaine Feuillet à Paris. Dimensions : diamètre de 22cm à signaler une craquelure en étoile au centre côté revers Atelier de Feuillet à Paris, vers 1830. Lit: fils du chef pâtissier du prince de Condé, Jean-Pierre Feuillet (1777-1840) a appris à peindre à l’école fondée par le prince dans son château près de Paris, à Chantilly. Le 20 juillet 1814, à la restauration des Bourbons, Feuillet s’installe à Paris comme l’un des premiers décorateurs sur porcelaine à la rue de la Paix, sous la protection du prince. Feuillet acquit la réputation d’être l’un des meilleurs décorateurs sur porcelaine de la capitale. Ses fournisseurs de porcelaine blanche furent toujours de grande qualité, avec des noms tels que Nast et Darte Frères. Il était bien connu pour ses scènes alpines et la qualité de sa dorure. À sa mort en 1840, Jean Boyer reprit son atelier et poursuivit dans le même esprit

Plate decorated with flowers. The wings are embellished with floral cartouches on a green background with golden foliage. Characteristic of the Feuillet porcelain decorator in Paris. Dimensions: diameter of 22cm to report a star crack in the center on the reverse side Atelier de Feuillet in Paris, around 1830. Bed: son of the pastry chef of the Prince of Condé, Jean-Pierre Feuillet (1777-1840) learned to paint at the school founded by the prince in his castle near Paris, at Chantilly. On July 20, 1814, during the Bourbon Restoration, Feuillet moved to Paris as one of the first porcelain decorators in the rue de la Paix, under the protection of the prince. Feuillet acquired the reputation of being one of the best porcelain decorators in the capital. Its suppliers of white porcelain were always of high quality, with names such as Nast and Darte Frères. He was well known for his alpine scenes and the quality of his gilding. On his death in 1840, Jean Boyer took over his studio and continued in the same spirit